23èmes RENCONTRES LITTÉRAIRES
DANS LE JARDIN DES PRÉBENDES, À TOURS

Vendredi 27 août 2021, de 17 h 30 à 19 h

 

Spectacle de poésie : « Le partage »

Dessn à l'encre de Chine de Catherine Réault-Crosnier, illustrant le spectacle de poésie sur Le partage.

 

Présentation de la « rencontre »

 

Le partage est fondamental. Cependant chacun peut l’adapter à sa manière de vivre. Par exemple, entre le loup et l’agneau, la vision est différente alors nous voguerons sur ce thème, au fil du temps, avec les poètes et écrivains.

Nous commencerons par la pomme croquée par Adam et Ève puis nous continuerons avec Martin de Tours qui nous transmet le sens fort du partage quand il coupa son manteau en deux pour en donner la moitié à un pauvre. Ailleurs, sous la plume de Rabelais, le partage sera détourné de son sens habituel.

Nous côtoierons aussi le partage à la manière de Ronsard, si différente de l’esprit cartésien de Descartes, des pensées de Pierre de Corneille ou encore du moraliste François de La Rochefoucauld. Nous écouterons le fabuliste Jean de La Fontaine dans la fable le lion et le rat : « On a souvent besoin d’un plus petit que soi », sans oublier les fables de Florian ni la force d’écriture de Victor Hugo qui dans une fable, nous montre comment les certains grands partagent lorsqu’ils se rencontrent s’ils y trouvent chacun leur compte : il oppose les humains qui s’entretuent par soif de possession jamais satisfaite, au lion, gardien sur terre et à l’aigle des hauteurs, qui s’entendent très bien :

« Nous venons tous deux boire à la même fontaine,

Rois dans les mêmes lieux ;

Je lui laisse le bois, la montagne, la plaine,

Et je garde les cieux. »

Nous aborderons le sens profond d’un vrai partage de manière philosophique avec Henri Bergson et mystique avec Charles Péguy. Près d’Antoine de Saint-Exupéry, nous approcherons de l’amitié vraie qui peut faire reculer la mort. Cet écrivain nous montre que les liens qui unissent, ne s’achètent pas mais sont essentiels. Nous approchons alors du vrai bonheur, celui désintéressé hors du monde de la consommation qui ne nous rassasiera jamais. Avec l’abbé Pierre à l’origine de la communauté Emmaüs connue en France et dans le monde entier, le partage prendra son sens de manière encore plus intense, auprès des plus pauvres.

Nous terminerons par les poètes du présent, prêts eux aussi à donner et recevoir.

Catherine RÉAULT-CROSNIER