21èmes RENCONTRES LITTÉRAIRES
DANS LE JARDIN DES PRÉBENDES, À TOURS

Vendredi 23 août 2019, de 17 h 30 à 19 h

 

« Balzac, de la nature aux battements de l’âme »

Portrait d'Honoré de Balzac, encre de Chine de Catherine Réault-Crosnier.

 

Présentation de la « rencontre »

 

Honoré Balzac né à Tours, le 20 mai 1799, il y a deux cent vingt ans, décide de devenir romancier en 1819, il y a deux cent ans. Adulte, il s’est ressourcé en Touraine, dans ce cadre grandiose et a écrit plusieurs livres au château de Saché, près des bords de l’Indre.

Nous partirons sur les traces de sa famille, son père, Bernard-François de Balssa, devenu Balzac plus tard, à l’ascension sociale fulgurante, sa mère née Anne Charlotte Laure Sallambier à laquelle Balzac reprochait son manque de tendresse. Parmi ses frères et sœurs, citons sa préférée, Laure de Surville. Elle écrira huit ans après la mort de son frère, Balzac, sa vie et ses œuvres d’après sa correspondance. M. Jean de Margonne, ami de ses parents, sera aussi présenté car il l’a accueilli en son château de Saché.

Honoré Balzac, créateur de La Comédie humaine de plus de quatre-vingt-dix romans et nouvelles, a réalisé un immense travail d’analyse sociale, et d’humanité. Maître du roman philosophique, réaliste et visionnaire, il était admiré des grands écrivains.

Nous nous centrerons sur les paysages dans Le lys dans la vallée, roman situé à Saché, dans la vallée de l’Indre. Balzac nous présente ce paradis de verdure, l’eau et les fleurs en correspondance avec les sentiments : « long ruban d’eau qui ruisselle au soleil entre les deux rives vertes par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val (…). » Peu à peu l’amour caché deviendra le thème central avec ses bonheurs et ses peines jusqu’à la mort de la bien-aimée, et même au-delà car Balzac, magicien des mots, nous confie : « Jetez sur ces tableaux tantôt des torrents de soleil ruisselant comme des ondes nourrissantes, tantôt des amas de nuées grises alignées comme les rides au front d’un vieillard, tantôt les tons froids d’un ciel faiblement orangé, sillonné de bandes d’un bleu pâle ; puis écoutez : vous entendrez d’indéfinissables harmonies au milieu d’un silence qui confond. » Pour lui, le lys dans la vallée est aussi symbolisé par cette femme qu’il a rencontrée et aimée.

En conclusion, Balzac nous montre la nature aux battements de l’âme. Il crée une connivence entre ce petit paradis de verdure sur les bords de l’Indre en Touraine et l’amour. Pour lui, passion, vie et mort sont mêlées à côté de la beauté comme dans Le lys dans la vallée.

 

Catherine RÉAULT-CROSNIER

 

Pour clore la séance, les poètes présents auront la parole.