23èmes RENCONTRES LITTÉRAIRES
DANS LE JARDIN DES PRÉBENDES, À TOURS

Vendredi 13 août 2021, de 17 h 30 à 19 h

 

Rétrospective sur les 22 années de littérature
dans le jardin des Prébendes à Tours

Dessn à l'encre de Chine de Catherine Réault-Crosnier, illustrant la séance sur la rétrospective sur les 22 années de littérature dans le jardin des Prébendes à Tours.

 

Présentation de la « rencontre »

 

Depuis 1999, nous avons mis à l’honneur une centaine d’écrivains en lien avec la Touraine, dans le jardin des Prébendes à Tours à travers des conférences incluant des extraits sur la vie et l’œuvre de chaque auteur.

Citons quelques-uns d’entre eux, par exemple, Ronsard couronné de lauriers de son vivant, Georges Courteline présentant des scènes cocasses de la vie de tous les jours, Paul-Louis Courier très connu pour ses pamphlets, Grégoire de Tours le premier grand historien français, René Boylesve qui a vécu à Descartes, Eugène Bizeau le poète pacifiste de Véretz mort à cent-trois ans et qui s’est exclamé « Guerre à la guerre ! ».

N’oublions pas Catherine d’Amboise, poète mystique, contemporaine de Ronsard, qui a été la première femme à écrire en français et à vivre de sa plume. Charles d’Orléans, prisonnier des Anglais à vingt ans, nous a laissé des vers de toute beauté, écrits en captivité. Par ailleurs, le conteur, Charles Perrault continue de plaire à tous, petits et grands : « La dépouille de l’âne est un masque admirable : / Cachez-vous bien dans cette peau. / On ne croira jamais, tant elle est effroyable, / Qu’elle renferme rien de beau. » (Peau d’Âne).

Les fabulistes Jean de La Fontaine et Florian ont leur place ici. L’érudit Dr Ledouble, a expliqué avec talent, des passages du Quart Livre de Rabelais. Henri Bergson, prix Nobel de littérature, reste l’un des grands philosophes du XXème siècle. Jacqueline Delpy, amie en poésie de Léopold Sédar Senghor, a été présidente d’Art et Poésie de Touraine.

Nous avons aussi apprécié l’immense talent de Léonard de Vinci, la carrure intellectuelle de Léopold Sédar Senghor qui devint le premier Président de la République du Sénégal et membre de l’Académie française, et encore Émile Aron, président de la faculté de médecine de Tours, Gilbert Lelord, chercheur et pionnier dans les soins de l’autisme, Jacques Body, le premier président de l’université de Tours, Jean-Mary Couderc, maître de conférences honoraire de biogéographie et d’archéologie du paysage, Jean-Luc Moreau, spécialiste des langues nordiques. Ces exemples montrent combien la Touraine reste une terre d’érudits et de chercheurs au fil du temps.

Cette liste n’est pas exhaustive alors pour en savoir plus, consulter le site www.crcrosnier.fr.

Catherine RÉAULT-CROSNIER